COELIOSCOPIE OPERATOIRE

INTRODUCTION

La coelioscopie est une technique opératoire qui permet de réaliser des interventions chirurgicales à ventre fermé, c'est à dire sans ouvrir le ventre en grand.

La plupart des interventions gynécologiques peuvent être réalisées par coelioscopie. On distingue la coelioscopie opératoire (on effectue une chirurgie comme si le ventre était ouvert) et la coelioscopie diagnostique (qui permet de regarder l'intérieur du ventre).

 

COMMENT SE DÉROULE L'INTERVENTION ?

Cette intervention se déroule sous anesthésie générale. Les images sont retranscrites par un écran situé au pied de la patiente, c'est la colonne vidéo.

Colonne ceolioscopie

L’installation est allongée le bras le long du corps. Lorsque la coelioscopie s'associe à une chirurgie par les voies naturelles (voie basse), l'installation est mixte: elle associe l'installation allongée et gynécologique (les jambes relevées et écartées).

Installation en coelio-chirurgie

L'intervention commence par mettre en place le systéme qui permettra d'introduire l'optique, c'est le trocart souvent ombilical. Il mesure généralement 10 mm de diamètre. Il va permettre d'insuffler un gaz inerte pour gonfler le ventre, créant ainsi une cavité où le chirurgien pourra regarder et traiter.

Puis les trocarts dits opérateurs, c'est à dire ceux qui servent à introduire les instruments de chirurgie (pinces, ciseaux, coagulation, ...). Ils sont généralement de 5 ou 10 mm. Leurs positions et leurs nombres dépendant du type de chirurgie et de la situation clinique. En général, deux trocarts, placés sur les côtés ou au milieu du bas du ventre, sont suffisants.

Mise en ploace d'un trocart

 Dans certaines situations, un orifice de trocart opérateur peut justifier d'être agrandi pour pouvoir par exemple extraire du ventre la pièce opératoire traitée (kyste, annexe, fibrome,...).

A la fin de l'intervention, les orifices sont refermés par des points de suture.

POURQUOI EST-CE NÉCESSAIRE DE SUBIR UNE COELIOSCOPIE CHIRURGICALE ?

La coelioscopie diagnostique permet d'effectuer la recherche de causes de problèmes lorsque les examens ne permettent pas d'être certains ou lorsqu'ils évoquent un diagnostic.

La coelisocopie opératoire permet beaucoup de types d'interventions :

 

Image associée Grossesse extra-utérine

Résultat de recherche d'images pour "coelioscopie operatoire"  Cure de Prolapsus

Image associée         Kystectomie

POST-OPERATOIRE

L’air insufflé dans le ventre peut être à l’origine de douleurs pouvant irradier à l’épaule, comme des bretelles trop serrées ou en ceinture, comme une ceinture trop serrée. Ces douleurs surviennent dès l'intervention ou dans les 24-48h, qui suivent. Les antalgiques sont efficaces sur celles-ci.

La reprise du transit peut se faire lentement selon le type de chirurgie.

Le plus souvent les douleurs sont calmées par du paracétamol.

Les cicatrices de trocarts peuvent avoir été fermées avec du fils résorbables ou non. Si ce n’est pas le cas, ces fils sont à enlever en général au bout de 7 jours. Une ordonnance peut vous être donnée à la sortie.

Consignes : elles sont fonction de l’intervention, le repos est nécessaire pour environ une petite semaine.

Tout évènement qui vous inquiète doit vous faire contacter votre médecin traitant ou votre chirurgien.
De façon classique, une fièvre > 38°C5 à deux reprises, des saignements anormaux, ou des douleurs importantes, des vomissements, des problèmes sur les cicatrices des incisions doivent vous faire contacter un médecin.

 

RISQUES 

En cas de difficulté opératoire, votre chirurgien peut être contraint de transformer votre intervention en chirurgie conventionnelle en réalisant une laparotomie (ouverture classique du ventre).
Les risques sont essentiellement dépendant de l'ampleur de la chirurgie à effectuer. L'
introduction des trocarts peuvent induire des plaies des intestins, des voies urinaires voire de gros vaisseaux sanguins. Lorsque ces complications sont identifiées durant l'intervention, elles sont prises en charge. Rarement, elles passent inaperçues, et c'est en post-opératoire que, devant des problèmes, le diagnostic peut-être porté.

Plus fréquement, un hématome sur les points d'insertion des trocarts ou un abcès peuvent exister.