MYOMECTOMIE

La myomectomie est une intervention chirurgicale qui consiste à effectuer l'ablation d'un ou de plusieurs fibromes (ou myomes) utérins tout en gardant l'utérus.
Cette intervention est trés différente selon le type de fibrome, sa localisation, sa taille.

On distingue le fibrome sous muqueux (fibrome situé dans la cavité utérine, au niveau de la muqueuse endométriale), le fibrome intra-mural (situé dans le muscle de l'utérus) et le fibrome sous-séreux (développé sur la partie externe de l'utérus, c'est à dire vers le ventre et non pas vers l'intérieur de l'utérus) pédiculé ou non.

 

Différents fibromes

 

http://www.chirurgie-gynecologie.fr/Images/images-gyneco/fibrome-piece2.jpg

http://www.chirurgie-gynecologie.fr/Images/images-gyneco/fibrome-piece3.jpg

 

 

INDICATIONS

L'ablation d'un ou de plusieurs fibromes est indiquée lorsque l'utérus doit être conservé soit pour préserver la fonction de grossesse, soit lorsque la patiente refuse son abaltion (hystérectomie).

Les fibromes peuvent entrainer essentiellement, deux types de problèmes:
- Des
hémorragies au moment des règles (ménorragies) : c'est le cas de tout fibrome qui se trouve dans la cavité utérine (sous-muqueux) soit totalement soit partiellement.
- Des
problèmes mécaniques : douleurs dues au volume du fibrome qui comprime les organes de voisinage (vessie, intestins, vaisseaux ou uretères), ou dues à des phénoménes vasculaires dans les fibromes (infarctus: c'est la nécrobiose), ou des problèmes de fertilité.

Lorsque le ou les fibromes entrainent des signes cliniques il est alors indiqué de les traiter. Par contre nombreux fibromes n'entrainent pas de problème, à ce moment, l'indication chirurgicale n'est bien sûr par forcément nécessaire.


MODALITES

L'ablation chirurgicale d'un ou de plusieurs fibromes s'effectue soit par ouverture du ventre (laparotomie), soit par coelioscopie, de façon exceptionnelle par voie vaginale.

Le choix de la technique est posé par votre chirurgien lors de la consultation pré-opératoire, il dépend surtout du type de fibrome, de sa localisation et de sa taille.
Quelle que soit la voie d'abord, l'intervention comporte une incision de la paroi de l'utérus, l'ablation du (ou des) fibrome(s) et la suture de la paroi de l'utérus

http://www.docteur-mintz.fr/site_fichiers/myomectomie-226-2.jpg
http://www.docteur-mintz.fr/site_fichiers/myomectomie-226-4.jpg

Parfois l'intervention peut-être précédée d'un traitement médical sur 3 mois, soit pour essayer de diminuer sensiblement la taille du fibrome, soit pour corriger une anémie importante afin d'éviter une transfusion sanguine.
Le traitement des fibromes intra-cavitaires est réalisé par
hystéroscopie.

RISQUES & COMPLICATIONS

Malgré une technique opératoire minutieuse, il n'est pas possible de garantir le succès thérapeutique ni l'absence de complications.

Pendant l'intervention

- L'ouverture de l'abdomen : La voie d'abord peut être modifiée (laparoconversion) selon les constatations faites au cours de l'intervention, ou lors de la survenue de complications per-opératoires.
- L'hémorragie : Elle peut nécessiter une transfusion sanguine.
- Les lésions d'organe(s) de voisinage de l'utérus : Elles peuvent se produire de manière exceptionnelle: blessure intestinale, des voies urinaires ou des vaisseaux sanguins, nécessitant une prise en charge chirurgicale spécifique.

En post-opératoire

- L'hématome ou l'abcès de la paroi: Il nécessite le plus souvent des soins locaux, mais une évacuation chirurgicale est rarement nécessaire.
- La phlébite des membres inférieurs et l'embolie pulmonaire : Leur prévention repose sur le lever précoce, le port de bas de contention et d'injections quotidiennes d'anticoagulant.
- L'occlusion intestinale : Elle peut nécessiter un traitement médical, voire une réintervention chirurgicale.