PRESERVATION DE LA FERTILITE MASCULINE

Pourquoi préserver la fertilité masculine ?

Les progrès réalisés au cours des dernières années dans le traitement des cancers ont permis une augmentation de l’espérance de vie des homme qui en sont atteints. Cependant, ces traitements bénéfiques pour guérir du cancer peuvent être toxiques pour la formation des spermatozoïdes et altérer la fertilité masculine en détruisant partiellement ou totalement la spermatogenèse.
 

Quand doit-on envisager une préservation de la fertilité chez l’homme ?

 

Comment  préserver la fertilité masculine ?

Plusieurs méthodes existent :

La congélation du sperme est pratiquée depuis environ 30 ans. Les échantillons sont recueillis par masturbation chez les personnes qui ont des spermatozoïdes matures (en général à partir de 12 ans).

Néanmoins, dans plus de 10 % des cas, le recueil peut poser problème compte tenu de l’état de santé du patient ou de son âge.

En outre, les caractéristiques du sperme (le nombre de spermatozoïdes et leur mobilité) peuvent être sévèrement diminuées du fait de l’état général du patient.

Coupe transversale de testicules.

Coupe transversale de testicules

Dans ces situations, un prélèvement chirurgical de spermatozoïdes directement dans les testicules peut être envisagé, même de façon urgente

Après décongélation, les spermatozoïdes peuvent être utilisés pour une insémination intra-utérine ou encore pour une fécondation in vitro

Chez le garçon pré-pubère, ou chez l’adolescent ou l’adulte chez qui le recueil de spermatozoïdes par masturbation est impossible. Il est donc proposé de prélever et de congeler du tissu testiculaire. Le prélèvement s’effectue au cours d’une intervention chirurgicale.


L’objectif est d’utiliser ces échantillons de tissu pour réaliser une maturation in vitro des cellules germinales immatures qu’ils contiennent. Une autre possibilité est de réimplanter le tissu prélevé à l’issue du traitement toxique.