LES EXAMENS DE L’HOMME

L’ANDROLOGUE

L’andrologue est pour l’homme, ce que la gynécologue est à la femme.

C’est le médecin spécialiste des pathologies de l’appareil génital de l’homme, et il est donc à même de traiter l’infertilité masculine.

En général, une échographie testiculaire est faite afin de détecter puis de traiter d’éventuelles varicocèles testiculaires

Les examens chez l’homme sont par définition plus limités que chez la femme :

L’ANALYSE DU SPERME

L’abstinence doit être de 3 à 5 jours, il est nécessaire de signaler tout épisode de fièvre récent (moins de 3 mois).

Spermogramme

Permet d’évaluer :

– Le volume de l’éjaculat.

– Le nombre de spermatozoïdes par ml : c’est la numération.

En moyenne de 80 à 100 millions chez les hommes féconds.

En dessous de 15 millions/ml les difficultés commencent.

– La mobilité : c’est le pourcentage des spermatozoïdes capables de progresser du vagin à la trompe pour féconder l’ovocyte. Elle ne doit pas être inférieure à 40% la première heure.

– La numération des cellules rondes : ce sont soit des globules blancs, témoins d’une infection de la voie génitale, ou des cellules issues du testicule mais qui ne sont pas devenues des spermatozoïdes, témoins d’une anomalie de la production des spermatozoïdes (spermatogénèse).

– La vitalité des spermatozoïdes, c’est à dire le pourcentage d’entre eux qui sont des cellules vraiment vivantes.

– La présence d’agglomérats de spermatozoïdes sur des globules blancs, témoin d’une possible infection du sperme

– La présence d’agglutinats de spermatozoïdes les uns sur les autres, le plus souvent due à l’existence d’anticorps anormalement produits par le patient contre ses propres spermatozoïdes.

 

Valeurs normales des paramètres du spermogramme

Mesure

Norme

Volume

sup ou égal à 2,0 ml

pH

7,2 - 8,0

Concentration des spermatozoïdes

sup ou égal à 20 x 106/ml

Nombre total des spermatozoïdes

sup ou égal à 40 x 106

Mobilité (1 heure après l'éjaculation)

sup ou égal à 50% mobilité progressive

Mobilité (3 heures après l'éjaculation)

sup ou égal à 30% mobilité progressive

Morphologie

sup ou égal à 50% morphologie normale

Vitalité

sup ou égal à 75% spermatozoïdes vivants

Leucocytes

inf à 1 x 106/ml

Zinc

4-14 µmol/éjaculat

Fructose

25-103,9 µmol/éjaculat

Carnitine

0,8-2,85 µmol/éjaculat

Anatomie_physiologie_appareil_reproducteur_masculin

Valeurs de référence selon l’OMS (2010)

Nature

Valeur

Volume

sup ou égal à 1,5 ml

Concentration des spermatozoïdes

sup ou égal à 15 millions/ml

Mobilité (1 heure après l'éjaculation)

sup ou égal à 40% de mobilité totale

Morphologie

sup ou égal à 15% morphologie normale

Vitalité

sup ou égal à 60% spermatozoïdes vivants

Leucocytes

inférieur ou égal à 1 million/ml

Quelques définitions

Pathologie

Caractéristiques

Oligozoospermie

< 40 mio de spermatozoïdes/éjaculat

Asthénozoospermie

< 50% de spermatozoïdes mobiles après 60 min. ou < 30% après 180 min.

Tératozoospermie

< 50% de spermatozoïdes normaux

Azoospermie

absence de spermatozoïdes dans l’éjaculat

Aspermie

absence d’éjaculat

Hyperspermie

volume supérieur à 6 ml

Hypospermie

volume inférieur à 2 ml

Nécrozoospermie

pas de spermatozoïdes vivants

Hémospermie

éjaculat contenant du sang

Leucospermie

éjaculat contenant ³ 1 mio/ml de leucocytes

Pyospermie

éjaculat contenant du pus

Globozoospermie

spermatozoïdes à tête ronde et sans acrosome

SPERMOCULTURE

Permet de rechercher la présence de germes via une mise en culture du sperme.

L’infection est reconnue à partir de 1000 bactéries/ml .

SPERMOCYTOGRAMME : Evalue la forme

sperme

Les anomalies de forme peuvent toucher la tête du spermatozoïde : ce sont les plus pénalisantes pour l’obtention d’une grossesse.

Elles peuvent aussi toucher le flagelle : qui sont aussi un facteur de stérilité.

Un pourcentage de formes anormales excédant 85% risque d’entrainer une diminution du taux de fécondation. 

DÉFRAGMENTATION DE L’ADN

 

spermatozoides

La fragmentation de l’ADN, fait référence à des ruptures et des lésions dans le matériel génétique du spermatozoïde.  

Plus  le nombre de  lésions est élevé, moins  les probabilités que se produise une grossesse à terme seront élevées.

  

DÉCONDENSATION DE LA CHROMATINE

La condensation (compaction) de la chromatine du spermatozoïde est nécessaire à la protection du génome paternel au cours du transit du spermatozoïde dans les voies génitales ainsi que dans les différentes phases de progression au cours de la fécondation.

Cette technique permet de mettre en évidence des modifications du contenu nucléaire en rapport avec l’expression du pouvoir fécondant des spermatozoïdes.

 

TEST DE MIGRATION SURVIE

Demandé généralement dans le cas d’une altération des paramètres du sperme

Les spermatozoïdes sont déposés dans un milieu de culture, puis passent par une centrifugeuse.

Le nombre de spermatozoïdes obtenus à l’issue de cette sélection permet d’en tirer des conclusions.

 

M.A.R TEST

Il permet la détection des anticorps anti-spermatozoïdes (ACAS)

Les anticorps anti-spermatozoïdes sont des classes IgA et IgG.

 

LES DOSAGES HORMONAUX

Permettent de comprendre l’origine de certaines défaillances. Ils ne sont pratiqués que pour déterminer l’origine d’un mauvais spermogramme

LE TEST PRE IMSI

grades-imsi

Lorsqu’une FIV IMSI est envisagée, un test pré imsi peut être demandé. Il vise à évaluer les spermatozoides avec le même microscope que celui qui servira lors de la FIV.

Si l’évaluation confirme qu’un nombre élevé de spermatozoides est de mauvaise qualité le recours à la FIV IMSI sera confirmé.

L’ANALYSE GÉNÉTIQUE

https://i1.wp.com/www.fiv.fr/media/caryotype.png

Une simple prise de sang suffit

Demandé en cas d’insuffisance spermatique car les hommes ayant peu de spermatozoïdes normaux sont sujet à 5 fois plus d’anomalies chromosomiques.

Le chromosome se composant d’ADN, il a en lui toutes les informations qui conditionnent un être humain.

Le généticien va observer les 23 paires de chromosomes qui le caractérisent.

Il va vérifier que ce nombre correspond à la normalité et surtout que leur composition est correcte.

C’est l’équivalent du caryotype mais pour les spermatozoïdes.

Le FISH des spermatozoïdes permet d’étudier le nombre de chromosomes contenus dans les spermatozoïdes et de vérifier qu’ils sont pourvus du bon matériel chromosomique.
Au cas où une anomalie génétique serait décelée, une 
FIV DPI peut être recommandée.