CONTRACEPTION

INTRODUCTION

La contraception est l'ensemble des méthodes permettant d'empêcher la survenue d'une grossesse non désirée.

La contraception doit être temporaire et réversible, bien tolérée pour permettre une bonne observance, sans risque majeurs pour la patiente et peu couteuse.

Son efficacité est évaluée par l’indice de Pearl exprimé en pourcentage année / femme = nombre de grossesse survenues chez 100 femmes exposées pendant 1 an.

Résultat de recherche d'images pour "indice de pearl"

CONTRACEPTION HORMONALE
1. Les Oestroprogestatifs (OP)

La contraception OP est la contraception de 1ère intention chez la jeune femme nullipare du fait de son efficacité et sa bonne tolérance, grace à ses autres effets bénéfiques non contraceptifs : régularisation du cycle  menstruel – diminution du flux menstruel en cas de ménorragies – traitement des dysménorrhées – diminution de l’acné.

Elle peut être prescrite sous 3 formes : pilule+++ - patch – anneau vaginal.

Il s’agit de pilules associant : L’éthinyl-estradiol (œstrogène de synthèse) et un progestatif de synthèse

2. Les Progestatifs

L’effet contraceptif est obtenu par utilisation de faibles doses en continu de progestatifs seuls : en 2ème intention en cas de cntre-indication cardio-vasculaire ou métabolique à la COP.

Deux types de micropilules : Microval (30ug Levonorgestrel) – Désirett - Cérazette (75ug de Desogestrel)

Il s’agit de progestatifs de synthèse indiqués dans le traitement des troubles de la péri-ménopause liés à l’hyperoestrogénie relative et dans le traitement substitutif de la ménopause.

Prescrits du 16ème au 25ème jour du cycle pour les troubes de cycle, ou du 5ème au 25ème jour à but contraceptif.

Bâtonnet souple inséré en sous-cutané au niveau de la face interne du bras. Cette contraception est efficace 3ans

Injection tous les 3 mois par voie intra-musculaire

DISPOSITIFS INTRA-UTERINS (DIU)

Les DIU représentent un méthode de contraception de 1ere intention, et sont destinés aussi bien pour les nullipares que pour les multipares.

Deux classes de DIU sont disponibles :

Mode d’action :

Prescription :    Asepsie rigoureuse   –   pose pendant les règles

Contre-indication :   Grossesse existante ou supposée   –   Infection génitale haute ou récente   –   Cervicite purulente   –   Malformation génitale majeure   –     Saignement utéro-vaginal non exploré.

Effets indésirables :

Motifs imposant son retrait :   Grossesse   –   Saignement excessif   –   Mauvaise tolérance du DIU au LNG (céphalées)

Résultat de recherche d'images pour "dispositif intra-utérin"

CONTRACEPTION LOCALE

Il s’agit avant tout du préservatif masculin, il existe d’autres méthodes de contraception locale : spermicides, diaphragme ou préservatif féminin.

Inconvénient : un taux élevé de grossesse accidentelle.

METHODES NATURELLES

Ces méthodes sont basées sur la connaissance du cycle et l’abstinence… Leur efficacité est mauvaise, et ces techniques ne sont pas à conseiller pour les patientes : retrait, courbe de température, test d’ovulation …


CONTRACEPTION D’URGENCE

But : éviter une grossesse après un rapport sexuel possiblement fécondant.

Etant donné la fréquence d’oublis ou de retard de prise de comprimés, une ordonnance de contraception d’urgence peut être prescrite :

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM

En l’absence d’allaitement, une ovulation peut survenir avant le 21ème jour du post-partum et donc il y a un risque de grossesse avant le retour de couche :

1er comprimé à J21 du post-partum, prescription continue à heure fixe