LE CYCLE MENSTRUEL

DEFINITION

Le cycle menstruel est la succession d’un ensemble de phénomènes physiologiques et fonctionnels se répétant régulièrement en dehors des périodes de grossesse, de la puberté à la ménopause.

La seule manifestation apparente du cycle est l'hémorragie menstruelle.

CARACTERISTIQUES GENERALES DU CYCLE MENSTRUEL NORMAL

Par convention le premier jour du cycle menstruel correspond au premier jour des règles.

CYCLE OVARIEN

L’ovaire ou gonade féminin est un organe ayant à la fois des fonctions :

Au cours de chaque cycle menstruel il y a succession de 3 phases :

En l’absence de fécondation le corps jaune cesse son activité au bout de 14 jours. Son involution est suivie de l’apparition des menstruations


 LA FOLLICULOGENESE

Elle correspond au cycle de développement folliculaire.

La réserve ovarienne représentée par les follicules primordiaux + follicules primaires  est constituée au 5ème mois de grossesse (6millions),    le capital folliculaire décroît très rapidement pendant la vie intra utérine.

A la naissance 250000 à 500000 follicules primaires et primordiaux. Le capital diminue ensuite jusqu’a 25000 à l’âge de 37 ans, puis s’accélère de nouveau pour devenir quasi nul à la ménopause.

Seulement environ 400 follicules arriveront à maturité avec la rupture folliculaire et la libération de l'ovocyte (ovulation).

Leur disparition vers l’âge de 50 ans entraîne la ménopause.


Etapes de la folliculogénèse

La folliculogénèse désigne l’ensemble des processus de croissance et de maturation des follicules ovariens du stade de follicule primordial à l’ovulation.

Elle passe par trois phases :

1. Recrutement (= initiation) puis la croissance  

2.   Sélection

3. Dominance = la phase de maturation

REGULATION DU CYCLE MENSTRUEL

Phase folliculaire : La principale hormone secrétée pendant la phase folliculaire est l’OESTRADIOL,

Phase péri-ovulatoire : Lorsque le follicule est mure et sécrète des concentrations suffisamment élevées d’E2, on assiste à une décharge importante de LH et de FSH c’est le pic ovulatoire.

Phase lutéale : Après l’ovulation les cellules folliculaires vont subir une lutéinisation pour secréter la PROGESTERONE qui va préparer l’endomètre pour une éventuelle grossesse.

Au centre de ce contrôle hormonal se trouve le système hypothalamo-hypophysaire avec la GnRH et les deux gonadotropines FSH et LH.

Les cellules gonadotropes de l'hypophyse répondent à la sécrétion Hypothalamique de la GnRH par une pulsation de LH et de FSH.

Les follicules ovariens immatures réagissent à cette stimulation gonadotrope en sécrétant des quantités croissantes d'oestradiol.


MODIFICATION CYCLIQUES DES AUTRES TISSUS CIBLES

- Phase préovulatoire : les estrogènes déterminent la prolifération de la muqueuse utérine,

- Phase post ovulatoire : apparition de phénomènes sécrétoires au niveau des glandes, se préparant à une éventuelle nidation.

En absence d’implantation, involution du corps jaune et chute brutale du taux des estrogènes et de la progestérone, entrainant au niveau de l'endomètre des phénomènes de nécrose et hémorragie.

Augmente d’épaisseur en phase folliculaire avec variation de sa contractile au cours du cycle

- Phase folliculaire : la glaire devient de plus en plus claire.

Elle est abondante, filante, sa perméabilité aux spermatozoïdes augmente

- Phase lutéale : tous ces critères s’inversent sous l’influence de la progestérone.